Numéro

74

La Dépêche de l’Union

J’ai besoin de personne…

(Pour faire de l’œnotourisme) en Harley-Davidson car franchement, quoi de plus sympathique que l’association du pinot noir et du blouson tout pareil ?

Nous avions en effet l’occasion d’accueillir Hervé Ruter et sa joyeuse bande de motocyclistes qui à l’occasion d’un périple sur les admirables et sinueuses routes du Morvan avait choisi de faire halte à la Cave de Mazenay pour laisser reposer mécaniques et articulations. Halte mise à profit pour une étude approfondie et studieuse de l’AOC Côtes du Couchois et des petites appellations qui l’entourent, Santenay, Meursault, Rully, Mercurey… que du bon en somme.

Bien évidemment en respect d’une légitime (mais parfois un peu contraignante aussi) législation, nos raisonnables pilotes ont consommés bien moins que leurs engins car n’oublions pas qu’il est préférable de cracher que de se crasher… Une chose est par contre certaine, l’initiative était louable et c’est avec plaisir que nous souhaitons accueillir tous les motards de la terre pour leur faire découvrir notre belle AOC… qu’ils viennent avec les magnifiques et mythiques machines d’Hervé ou simplement en Mobylette… d’ailleurs, c’est bientôt prévu…

séparateur décoration

Suprême reconnaissance…

Le mécénat pratiqué à bon escient et surtout lorsqu’il s’avère d’utilité publique est une bonne chose, raison pour laquelle l’UPNCC soutient la fondation Arthritis en offrant les vins au gala de bienveillance annuel qui se déroulera le lundi 19 novembre…

Simplement pour le plaisir de partager un verre avec Lionel Comole, un véritable miraculé (lisez son livre) qui nous fait l’honneur d’apprécier nos vins car bien que ceux-ci soit offerts, ils n’auraient certainement pas ornés les tables d’un dîner aussi prestigieux s’ils n’y avaient pas leur légitime place… Comme quoi il est possible d’être généreux et de se faire plaisir.

L’Agriculture est en fête…

Il faut dès lors admettre qu’il est bien agréable de la voir ainsi mais pour être aussi tout à fait honnête, l’est-elle vraiment ?…

Une trop grande proximité dans le calendrier avec la foire économique et voilà qu’une excellente idée se perd en divisant les visiteurs sur les deux évènements tout cela à cause de malentendus et de broutilles entre les organisateurs… est-ce bien raisonnable ?
Gageons que tout sera rentré dans l’ordre dans deux ans pour la prochaine édition afin que nous puissions vraiment faire la fête… sans arrière-goût.

Za vashe zdorov’ye !…

Premiers retours et premiers résultats de la mission export en association avec le CIC avec comme première cible rien de moins que Moscou, un marché très ciblé et les premières centaines de bouteilles qui partent.

Certes les Côtes du Couchois paraissent bien ridicules face à l’immensité du marché russe et l’UPNCC bien plus encore face aux mastodontes de la distribution présents sur ce territoire… mais après tout, quelles raisons nous empêcheraient d’y croire ?
D’autant plus que très bientôt, fin octobre pour être précis, place à la Belgique… après Goliath nous nous attaquons à David… toujours avec la même fronde.

De toutes les couleurs !…

Merveilleux terroir que ces argiles versicolores, mais comment comprendre vraiment les Côtes du Couchois sans disposer d’un petit sésame…

Après l’étude des sols et la caractérisation de nos vins lors d’une dégustation très approfondie organisée par le BIVB, il convenait de parler un peu d’histoire, de laisser la parole aux vignerons, d’aborder le sujet du tourisme et des acteurs locaux… en bref, de fournir les éléments nécessaires à la compréhension de l’AOC. De justifier la volonté qui est nôtre de promouvoir notre production et de souhaiter la reconnaissance de l’AOC pour nos vins blancs… Rien de moins si ce n’est que c’est à présent écrit et que ce petit livret est à votre disposition.

La Personnalité du mois…

Certes la photo date de 1990 et donne une version un tantinet rajeuni de notre personnalité du mois. En revanche, le modèle actuel est toujours aussi vif que ce soit d’esprit ou physiquement… allant jusqu’à défier les championnes qui l’accompagnaient.
Médaille d’or au fleuret par équipe aux J.O. d’été de 2000 (Sydney), Médaille d’or aux championnats du monde de 1997 (Le Cap) et de 1999 (Séoul), c’est un monstre de talent qui nous a fait l’honneur de sa présence au Château de Couches… Alors Bravo Patrice Lhotellier pour ta carrière, ta gentillesse et ton amour des Côtes du Couchois, tu portes haut les couleurs de notre beau pays et c’est un bien fait !

Nos prochains rendez-vous…

En ce qui concerne la 29ème édition du Salon Pains, Vins, Fromages et selon la formule consacrée, vous arrivez à la fumée des cierges… il faudra attendre l’an prochain.

Mais qu’à cela ne tienne, nos caves vous sont grandes ouvertes pour goûter le millésime 2018 en attendant la fête des grands vins du 16 au 18 Novembre.
Dans l’attente, n’hésitez pas à nous rejoindre à Bruxelles le week-end du 20/21 Octobre (je sais, c’est un peu loin) et à venir fêter la citrouille pour Halloween au Château de Couches… Une belle occasion pour amuser les petits et faire découvrir de belles choses aux grands comme par exemple, les nouvelles cuvées Marguerite…

Le fil rouge… en Blanc !…

Parfois il m’arrive de me demander si je suis la seule personne sur cette triste terre que le sujet intéresse…
Etant d’un naturel plus qu’optimiste, je me persuade bien évidemment du contraire mais le moins que l’on puisse dire est que les démonstrations d’intérêt pour cette noble cause sont rares.

Tout a été fait, tout a été dit, écrit et selon les critères même de l’INAO, rien ne semble démontrer l’absence de légitimité d’une telle quête… pourquoi diantre, les choses n’avancent-elles donc pas ?
Si d’aventure, vous disposez de quelques minutes libres, n’hésitez pas, un petit mot d’encouragement…

Et n’oubliez pas…

… que l’important, c’est vous. Pour avancer, nous avons besoin de toute votre énergie, de votre savoir, de vos opinions mais aussi et surtout de vos idées. Cette lettre d’information est faîte pour cela alors n’hésitez pas à faire part de vos avis, propositions, remarques, idées… tout est bon à prendre dès lors que cela contribue à promouvoir nos grands vins et l’attractivité de notre belle région.

Allons, allons, ne cédons pas à la morosité et laissons notre fort sympathique facteur nous amener quelques bonnes nouvelles après le 3ème tiers… Après tout 2018 est un magnifique millésime et la joie que nous avons eu à le produire devrait se retrouver dans les verres.

séparateur décoration