Numéro

71

La Dépêche de l’Union

Retirez la housse…

Mon Dieu que l’odeur du neuf est envoutante tout en ayant un petit je ne sais quoi d’effrayant sans doute introduit par la crainte de ne pas voir le projet réussir à la hauteur de l’espoir que nous plaçons dedans.

Les murs sont encore exempts de décoration, le comptoir est aussi luisant que les alliances d’un jeune couple et le fumet de la cuisine n’a pas encore donné au lieu sa personnalité… Les convives deviendront-ils des habitués, apprécieront ils les vins des Côtes du Couchois, le lieu sera-t-il bondé ou désert… mystère !

Une chose est en revanche absolument certaine, il manquait un restaurant au Château de Couches, un lieu pour promouvoir l’AOC Côtes du Couchois durant un  moment de convivialité et de gastronomie. Un lieu permettant d’affirmer que l’on peut faire de belles choses avec un jeune restaurateur, une jeune AOC et quelques siècles d’histoire autour, un lieu orienté plaisir et raffinement culinaire, découverte œnologique et culturelle…

Ce n’est donc pas sans une certaine émotion que nous allons retirer les housses et faire chauffer les fourneaux, les vins, quant à eux étant déjà depuis bien longtemps à la cave… Ceux du Château bien évidemment mais également ceux des vignerons qui souhaiteront venir déguster leurs propres vins avec leurs clients car il ne faut pas confondre promotion et chauvinisme. En effet, nous sommes bien conscients qu’il existe d’autres excellents Bourgognes en dehors des Côtes du Couchois…

séparateur décoration

The Big-Band Theory…

Formidables bulles, plaisants Crémants, à l’occasion de « la Bulle dans tous ses états », nous avions donc le plaisir d’accueillir le fameux, l’incontournable, que dis-je l’extraordinaire Big-Band de Couches…

Une bonne vingtaine d’amateurs passionnés de Jazz dont le talent n’est plus à démontrer. Un grand moment de plaisir partagé avec les convives du restaurant, les visiteurs du château et une mention spéciale pour le contrebassiste tout simplement génial. Sans omettre bien évidement mon préféré, le batteur, dont l’énergie m’amène à le baptiser Jean-Marie en honneur de celui du Muppet’s Show…

Environ 85%…

La composition du vin est à la fois très complexe en termes de composants et assez simple en termes de pourcentage… Une foultitude de choses pour environ 2%, à peu près 13% d’alcool (pour un Bourgogne) et enfin 85% d’eau pour justifier le prix de la bouteille.

En revanche, l’usage veut que l’eau soit à l’intérieur de ladite bouteille, totalement indissociable de l’alcool et des miraculeux 2% de trucs qui font la différence entre un Montrachet et de la piquette… magique, non ?

Comme la nature en regorge de magie, elle est aussi capable d’inonder la cuverie en un seul orage, de créer un marécage en moins d’une heure, du jamais vu !

Etes-vous superstitieux ?…

Chats noirs ou pattes de lapin, la seule vraie question est de savoir si vous êtes paraskevidékatriaphobe car qu’on le veuille ou non, le mois de Juillet comptera bien un vendredi 13 (toute une journée qui plus est).

Alors porte-bonheur ou bien au contraire synonyme des pires atrocités ?… J’arbitrerai la chose si la grêle nous épargne ce jour-là et dans la probable affirmative afin de conjurer définitivement le mauvais sort, je propose d’appliquer une remise de 10% sur les achats d’AOC Côtes du Couchois réalisés le 13 Juillet. N’allez quand même pas vous faire écraser en courant à la Cave, vous donneriez raison aux superstitieux…

Ex-pri-mez – Vous !…

Dans un monde qui nous abasourdit à coup d’excès de com’, de flux d’images télévisuelles ininterrompu, de publicité en tout genre, nous finissons par devenir passifs, indifférents à ce qui n’est pas mis en scène…

Il suffit !… Reprenez les rennes de l’info, donnez votre avis, exprimez-vous car c’est vous l’important, le sachant, celui qui ressent, teste, apprécie ou déteste.

Outre le blog du site de la Cave de Mazenay, retrouvez maintenant celle-ci sur LinkedIn pour faire part de vos expériences avec les Côtes du Couchois, ce que vous aimez (ou pas), ce que vous souhaitez voir évoluer, faire connaître, promouvoir… Donnez de la voix !

La Personnalité du mois…

Même si son prénom a été rendu célèbre par le film de Luc Besson, notre personnalité du mois n’a pas grand-chose à voir avec un sérial killer… aussi séduisant soit-il sous les traits d’Anne Parillaud.

Notre Nikita à nous est un sérial séducteur, Russe de nationalité mais aussi un peu Français de cœur, un fin gourmet et amateur de vins de Bourgogne avec une mention spéciale pour les Côtes du Couchois (Mais là c’est de ma faute, il était tard…).

Reste à saluer un guide efficace et très professionnel qui nous fait découvrir Moscou et faciliter la mise en relation avec les importateurs… un grand merci !

Nos prochains rendez-vous…

A celui qui n’a jamais mis les pieds en Bourgogne, il est possible de trouver une excuse… à celui qui n’aime ni l’époque, ni le vin, ni l’amusement ou les spectacles, il est également possible de trouver une excuse…

En revanche, pour tous les autres, comment louper les Médiévales du Château de Couches ?… Comment vous priver de la joie de déguster les vins du Couchois dans une ambiance incroyable bercée de musique, de rires et de divertissements. Un bon de quelques siècles en arrière pour revivre, durant quatre jours, une vraie vie de château et découvrir les métiers, la nourriture et les comptes et histoires de l’époque…

Le fil rouge… en Blanc !…

De fil en aiguille, de dégustation en reconnaissance, de caves en caves et d’années en années, les blancs du Couchois prennent leurs lettres de noblesse et vont prochainement être mis en lumière dans un carnet à sortir présentant l’AOC des Côtes du Couchois.

Un terroir bien identifié et un sol caractéristique, ne manque donc plus qu’un peu de travail administratif pour reconnaître la spécificité de notre production et ouvrir enfin le St-Graal de l’AOC à nos remarquables chardonnay pour qu’ils viennent vous séduire à table ou à l’apéritif… A déguster avec délectation mais aussi modération bien évidemment.

Et n’oubliez pas…

… que l’important, c’est vous. Pour avancer, nous avons besoin de toute votre énergie, de votre savoir, de vos opinions mais aussi et surtout de vos idées. Cette lettre d’information est faîte pour cela alors n’hésitez pas à faire part de vos avis, propositions, remarques, idées… tout est bon à prendre dès lors que cela contribue à promouvoir nos grands vins et l’attractivité de notre belle région.

Youkaïdi, youkaïda… c’est les vacances que v’là. Ainsi vient le temps de la baignade, des châteaux de sable et des cornets de glace. Le temps du repos bien mérité et des apéros entre amis à refaire le monde. Alors pas d’hésitation, tenter d’améliorer encore le prochain…

séparateur décoration